top of page

Petites confidences

Parce que les RS ne montrent qu’une facette de la réalité, j’avais envie de vous dire ce que le yoga est / a été pour moi et savoir ce qu’il représente pour vous.


Permettez moi donc de vous livrer ma yogique histoire en attendant la votre ☺️


YOGA DÉCOUVERTE

J’ai 16ans, je suis au lycée. Je combine le sport et les études. Puis le mercredi midi je me glisse dans une salle de sport dans le gymnase de mon lycée (la Colinière pour les Nantais), avec Hélène mon amie d’enfance et quelques rares autres lycéens.

J’apprends à prendre conscience de mon corps et le nourrir d’une discipline plus douce et parfaitement en symbiose avec la natation. J’y fais mes premières découvertes méditatives qui m’aident à me concentrer sur le bord du bassin et sur le plot de départ. Je commence à m’intéresser à la spiritualité et je rêve d’évasion. Je poursuis après mes années lycées dans une association… Mais je suis là seule jeune et je m’ennuie. Je continue à pratiquer bievemement dans mes études supérieurs… les études et la vie étudiante ont eu raison du yoga… Quelle erreur !


YOGA SUPPORT

COLO : premiers enseignements. J’ai la vingtaine, je dirige quelques centre UCPA les étés et lorsque les enfants sont trop énervés je dispense mes premières séances de relaxation.


RESTORATION

J’entame une vie sentimentale en dent de scie. Après mon master en poche je change de voie pour x raisons. Un accident de la vie me fait prendre conscience de ce corps véhicule qu’on doit chérir. Je reprends la pratique, je me restaure. Devenir professeur avec un statut d’indépendante serait un bon complément à la vie de mon conjoint. Je voyage, je pratique beaucoup, à l’étranger, en France puis je me lance dans l’enseignement. J’inonde ma page Insta de photos de yoga dans des lieux paradisiaques. Ça fait rêver mais la vie sur les RS est une facette.


YOGA REFUGE

Dans cette vie sentimentale en dent de scie, le yoga est un refuge. Je pratique beaucoup et j’enseigne beaucoup. Le yoga est un échappatoire mentale et un moyen de m’autoriser du temps à ce qui me plaît en dehors de mon foyer.


YOGA BUSINESS

Ma pratique rejoint mon enseignement. Un peu trop. Je ne fais plus de yoga pour moi seulement. Je suis dans l’analyse : un pied sur mon tapis et l’autre pour mes élèves. Je m’y perds, le yoga commence à devenir un business et je profite de ce business. Toujours avec honnêteté et plaisir mais je sens qu’une distance est nécessaire : que mon corps n’est pas celui des autres et qu’il faut que je scinde, que je me reconcentre sur MA pratique et que je comprenne mieux le corps des AUTRES.


YOGA DU CHANGEMENT

CHUTE: une inattention et je chute dans ma cuisine. Une poignet abîmé et une pratique qui doit s’adapter. Je réalise que je suis trop yang et que j’ignore totalement une partie très présente en moi : le Yin. Je pensais à tord que ce que les élèves aimaient chez moi c’était le yoga très dynamique.

Je me forme dés l’arrivée de la première formation de yin yoga en France. Je mesure, je prends conscience. Je vie un chamboulement personnel qui deviendra un vrai boost pour mon enseignement : un enseignement peut être plus pur, plus simple, plus juste.


YOGA GROSSESSE

Le yoga c’est l’union et mon bébé naissant dans mon ventre est le trait d’union entre mon rapport au corps et à ma pratique. Je prends du temps pour moi et je m’autorise à continuer à développer ce yin et cette profondeur. Le yoga me rapproche de mon bébé et je savoure ces moments de magie à deux.


YOGA PILIER

Les années ont passées. Je me retrouve plus du tout dans cette vague du yoga business. Je souhaite que mon enseignement soit comme je suis : joyeux, sans chichi, sans superflus, sans développement personnel dont je n’ai pas matière.

Ma pratique personnelle se veut plus libre, sans frontière avec l’idée qu’on appelle cela de la danse, du yoga, du flow qu’importe. Les bases sont là mais ma pratique n’a plus de code, plus de case mais elle me fait du bien. Je ne suis plus à la course pour montrer mes « exploits » sur Instagram. Je ne fais plus la course à la clientèle. Je veux juste que l’on vienne à moi dans l’idée qu’avec moi nous passeront tous un bon moment.


YOGA COLLECTIF

Les années ont passé et après deux petites décennies de pratique (vous l’aurez compris avec quelques pas de côté), je bouge et je me sens bien dans ma pratique sans code… Dans tout ce parcours j’ai fais des rencontres fabuleuses. De cette première professeur, enseignante à la Coliniere, à mes premiers maîtres formateurs Stephanie, à ceux qui m’ont permis de mieux me comprendre Marie, à celle et ceux avec qui je travaille et j’ai travaillé Chloé , David, Katarina et tant d’autres et surtout celui avec qui le mouvement n’a pas de limite Lucas. ❤️


MERCI


Je me dis haut et fort, j’aime ma pratique qui englobe mon mental et mon corps. N’est-ce pas tout ce que nous recherchons ?


Et toi, quel est ton rapport avec le yoga ?

123 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page