top of page

La méditation


Il y a une idée généralisée qui dit que la méditation consiste a se tenir plusieurs heures en silence dans la position du lotus.

Que la méditation c’est « ne penser à rien ».

Vous n’arrivez à rien de tout cela?

Moi non plus!


Ce style de méditation est un exercice qui requière à mon sens beaucoup de pratique, beaucoup d’explorations internes, de l’acceptation, beaucoup de patience et un/des très bons guides.


L’objectif de la pratique des asanas consiste comme sa -traduction le veut- à s’asseoir dans la posture. S’asseoir c’est à dire y prendre place corps et âme avec confort et stabilité, le fameux « stiram-sukham-asanam ». Si par la pratique du yoga vous cherchiez à perdre du poids, gagner du muscle avoir plus de souplesse, alors votre « objectif » n’est pas celui du yoga.


Wahou, je lance le pavé dans la mare.

Marr-ez-vous de pleurs mes ptits canards, si comme moi vous faites du yoga pour vivre mieux, alors vous faites du yoga. Point.


Je me contredis? Un peu!

Vous ne faites pas de méditation si vous ne tenez pas en lotus? Si, quand même.


Vous êtes perdu? (-moi aussi)

En fait, tout est une histoire de point de vue, et comme d’habitude je vais vous exposer le mien... Qui n’est -je répète- qu’un point de vue.


La méditation est pour moi un moment ou je suis dans un tel état de concentration que je ne suis qu’à ce que je fais.... à cet instant là: le pied en l’air ou la tête dans les genoux. C’est le moment où passé la phase de sensations, d’ajustements et d’attention de souffle, je ne sais plus où je suis ni ce qui se passe car je suis à un autre stade.


Vous vous dites « elle se la raconte ! »

En fait, on a tous rencontré ce stade hypnotique, celui où la barrière du conscient n’est plus et où c’est l’inconscient qui prend le relais.

Je suis sure que tu connais cet état. Je prends l’exemple d’un déplacement en voiture que tu connais bien et partant d’un point « A » tu arrives au « B » sans savoir comment....

C’est une forme de méditation ou « d’état second ».


J’avoue que je n’ai jamais eu la force ni le courage de rechercher cet état en restant en tailleur. J’ai pu l’avoir plusieurs minutes après plusieurs autres de concentration. « Guerre »plus. Se lie souvent en moi une guerre entre le corps et l’esprit. Le corps qui veut bouger, l’esprit qui dit non, le corps qui gagne.

Je suis faible

Et puis non, je suis peut être trop immature trop spontané...qu’importe.


Pour en revenir à la pratique des asanas,

Ils ont pour objectifs d’ouvrir le corps, travailler la robustesse de la colonne, favoriser la souplesse des hanches, chevilles, genoux et j’en passe pour maintenir cette et ces postures d’assise au sol (padmasana n’étant pas la seule).

Peut être que dans 45ans j’aurai suffisamment pratiquée pour tenir en padmasana...


Au pire, j’aurais toujours le droit à mon dernier Savasana* final!



* position qui clôture souvent une séance de yoga. Sa traduction est "posture du cadavre"


153 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page